jeudi 31 décembre 2009

J4AI HONTE



&/ Hedy Epstein en grève de la faim (AFP) U ne survivante de la Shoah âgée de 85 ans a entamé une grève de la faim au Caire lundi 28 décembre. Elle proteste contre l'interdiction par les autorités égyptiennes d'une marche vers Gaza organisée par des ONG internationales. Hedy Epstein, une militante juive américaine, a cessé de s'alimenter à 11h, comme d'autres personnes âgées d'un groupe participant à cette marche et se faisant appeler les "Grands-mères"
2/ Les militants de la Marche pour Gaza molestés par la police égyptienne
jeudi 31 décembre 2009, par La Rédaction
La police égyptienne s’en est prise, jeudi 31 décembre, aux militants de la Marche pour Gaza qui manifestaient au Caire. Elle a tenté de dissiper la manifestation par la force, l’un des militants aurait eu plusieurs côtes cassées. Une centaine de militants avait été autorisée mercredi à rejoindre le territoire palestinien, 1 300 autres avaient dû rester au Caire.Les militants ayant eu le droit d’entrer à Gaza se sont rendus au terminal d’Erez, le principal passage entre Israël et la bande de Gaza. Une manifestation était prévue des deux côtés de la frontière. ’Il s’agit d’une (démarche) pacifiste et non violente dont l’objectif est d’exprimer la solidarité de la communauté internationale avec le peuple (palestinien) qui souffre à Gaza’, a expliqué Amjad Al-Shawa, un des organisateurs de la manifestation.Cette marche de solidarité marque le premier anniversaire de l’offensive israélienne contre l’enclave palestinienne.
(Jeudi, 31 décembre 2009 - Avec les agences de presse) Djamal BenmeradJournaliste, écrivainBruxellesPortable: 00 32 (0) 471 30 11 01Blog : http://euromed.skyblog.com
3/Communiqué

Que Gaza ait été son dernier voyage est pour nous symbolique de l’engagement d’une vie.

Marie-Renée Le Grand, notre amie, notre camarade, vient de mourir au Caire.

Elle y était arrivée, aux côtés des militants AFPS de la marche de la liberté, déterminée à briser le blocus de Gaza. Elle est brutalement décédée d’un arrêt cardiaque le 31 décembre.

Marie-Renée, nous l’avons connue à Angers en 2001 dès les débuts du groupe local de l’AFPS. Elle faisait partie de celles et de ceux chez qui jamais ne s’émousse la capacité de révolte et avait donc tout naturellement pris sa place dans le combat pour la Palestine. En la voyant, on était immédiatement frappé par l’énergie, la détermination de son regard.

Toujours disponible pour une intervention militante, elle était allée à plusieurs reprises en mission dans les territoires palestiniens et notamment à Jénine, sous couvre-feu en octobre 2002. Refoulée sans explication, après une nuit de rétention à l’aéroport de Tel-Aviv en 2003, elle enrageait de ne pouvoir désormais y retourner et s’était tout naturellement retrouvée dans la marche pour la liberté

Membre du Conseil National de l’AFPS,et du BN jusqu’à notre dernier congrès, elle avait à sa retraite quitté l’Anjou et son investissement professionnel dans le monde de la psychiatrie pour rejoindre la Bretagne où elle avait jadis partagé les combats du monde paysan.

Que Gaza ait été son dernier voyage est pour nous symbolique de l’engagement d’une vie.

A Jean-Loup Septier son compagnon, ses enfants et tous ses proches, nous adressons toute notre sympathie. Qu’ils sachent que nous partageons leur épreuve.

Jean-Paul Roche pour l’AFPS

et ou en sommes nous tout ça??
des milliers de miltantEs
venuEs de partout
condamner
le colonialisme
'apartheid
impérialisme
laissant famille,proches
dédaignant les fêtes
que les nôtres célèbrent
ou honnissent
pour prouver
à nous
les premier es concernEss
que la lutte ne peut qu'être internationale
que la résistance est la seule réponse
à ce monde horrible
gouvernes
par ces quelques uns
qui pour leur intérêt immédiat
sont prêts à tout!!
j'ai honte
à me retrouver
entrain de relater
leur bravoure
leur humanité
leur internationalisme(ces valeurs qui font qu'un mond s'humanise)
bien au chaud
sans tracasseries
j'ai honte de notre décadence
de notre inaction quine s'active
que pour tuer
toute lueur d'espoir
je es entends dans le rue
ivres morts
chantant
bien sur
is sont dans e pus beau pays du monde
pas de pbs
ni de transport pour ceux pres de moi
ni de licenciements de milliers d'ouvriers
ni d'arrestations politiques
ni de répressions de manifs pacifiques
ni hausse de prix
ni
ni
......................
on sera au rendez vous
pour nous detruire
et detruire
ce qui reste d'honneur en nous
J'AI HO

2 commentaires:

HARANGUE 21 a dit…

c lamentable tout çà tout ce qui se passe ,, tant et tant se sont investis pied au plancher pour cette marche ,,
beaucoup sont actuellemtn disséminés à dormir ici et là dans des chambres de raccroc et pas toujours bien accueillis par des occupants qu'ils ne connaissent pas! certains vont essayer d'attendre le 2 ou le 3 pour essayer de passer et avance à l'aveugle ,, sans savoir matériellement où ils vont pouvoir encore aller et surtout revenir !!
mais tout çà pour au moins aller le plus loin possible passer le message d'une main tendue de part et d'autres!!!

FERME ET SEVERE a dit…

Bonjour Samira!
Il y a unanimité: 2010 sera pire que 2009.
Mais tous ne sont pas coupables!
Pourquoi as-tu honte?
Chacun, à notre niveau, faisons peu ou beaucoup selon nos possibilités et...selon notre perception des affaires du monde.
Je ne comprends pas l'Egypte!
Je ne comprends pas Chavez non plus.
Ni les USA et leur morale bien-pensante.
Ni le colonianisme de nos parents...aidé des chasseurs arabes d'esclaves.
Ni le libéralisme forcené.
Encore moins ce subit désir de suicide collectif par la mort de la planète!
Et moins encore les colons juifs.
Je ne comprends pas le terrorisme d'Al-Quaïda ni celui à venir des sectes chrétiennes en plein développement.
Au fond, doit-on comprendre?
Mais si de deux nous devenons trois puis quatre et un jour des millions, alors on aura eu raison d'annoncer les catastrophes pour éviter qu'elles arrivent. Et je ne vois pas de quoi tu as honte!!! D'être humaine avec un coeur, des bras et des larmes?
Bonne année à tous ceux qui ont des larmes dans le coeur: ils sont l'avenir de notre espèce.