mardi 2 mars 2010

ça se passe à.....................CASA

wa ieh
machi f chi talt khali..
l'histoire invraisemblable qu'on m' a raconté ce matin
me fait rager encore
je ne dirai ni les lieux
ni le nom de la concerné"
jusqu'à ce qu'elle decide de le faire
mais ce qui est arrive
est trop grop pour que je le garde pour moi:
une femme a eu une petite altercation
avec une autre dame qui lui a barré la route un quart d'heure
sortie de la voiture lui demander de la laisser passer
elle fut insultée
d'abord par la dame
ngoulou binathoum
m parait que cette dame
qui a viole le code de route
est super puissante
zaama andha lm3aref
le policier de circulation s'y met
"wach arfa m3aman nti"
etonemmene la pauvre dame au commissariat
menaceé
insultée
des pires sobriquets
et notre lexique si machiste en regorge..
en pleurs elle s'adressse à une camarade
ne sachant plus a quel dieu se vouer
porter plainte??
contre qui daba??
j'aimerai dire davantage
j'aimerai denoncer plus
je ne peux pas
tant qu'elle ne m'autorise pas
mais a travers ce petit mot
j'espere qu'elle osera
et qu'elle soit sure
qu'on sera nombreuses avec elle
contre l'impunite
l'arrogance
le viol de la loi
par ceux censés la proteger....

3 commentaires:

Houria a dit…

merci samira
il ya une chose que je voudrais ajouter,c'est que la victime était folle de rage le fait d'etre agresser moralement ,atteinte doublement , dans sa digneté en tant que citoyenne et en tant que femme , par ceux sensés assurés la sécurité et et défendre les droits , lui etait inimaginable et le pire ça c'est passer dans les locaux de la police ! maintenant , chose faite , notre victime vient , enfin , de perdre confiance en lmakhzen et son discour sur الممارسة الجديدة للسلطة و العهد الجديد, ,"maintenant je suis convaincue que rien n'a changé" nous disait-elle .
Nous ne tairons devant de tels crimes , nous allons essayer de convaincre notre amie d'oser dénoncer ces actes abonimables dans une compagne en conjuguant nos efforts avec ceux des autres associations .

Khadija Abenaou

Anonyme a dit…

Si on tait le nom de la puissante dame qui use et abuse de sa position ou de ses relations : b'halli kabiti l'ma f'ramla !!!

ATF74 a dit…

Je pense qu'il faut oser de dénoncer toute injustice.

Bechir