vendredi 14 septembre 2018

j'ai juste honte

on ne voit plus que du gris..
aucun sens..
aucune envie..
on survit..
tant de rêves brises
pas parce qu'ils étaient impossible..
au contraire..
des rêves si simples
d'une vie ou chacun pourrait avoir sa part de bonheur..
puis survint le printemps arabe
. c'est ainsi qu'on l a nommé..
des millions de personnes
dans une zone de la terre
riche de ses matières premières..
étouffée par des dictatures..
décident de crier baraka..
une allégresse sans précèdent m'émergea
enfin
on pourrait vire debout..
on sortait toutes et tous ensemble..
femmes. .hommes..
laïques..islamistes..
avec un seul mot d'ordre
la dignité..
ce ne fut pas au gout de nos dictatures
ni de leurs seigneurs en Europe et Amérique..
tous les moyens furent bon
pour briser cet élan vers la liberté..
répression ..variant
selon les régions et selon la puissance de cet élan
de la tuerie froide et déterminée
à une répression plus nuancée..
nos "frères" du golfe ouvrirent les caisses..
la propagande contre ce souffle atteint des proportions inimaginables..
c'est la stabilité ou le chaos..
la répression sanguinaire en Syrie et ailleurs
a renforcé le rang des extrémistes..
normal
l'extrémisme conduit à l'extrémisme..
la beauté de ces marches fut masquée par des scènes d'horreur..
faut tuer cet embryon avant qu'il ne prenne forme
fut le mot d'ordre ..
oui tout ça est compréhensible et logique de la part de ceux qui pour défendre leurs intérêts sont prêts aux boucheries les plus atroces..
mais la propagande fachiste et réactionnaire a aussi touché nos rangs..
et le combat a change de camp
parmi nous
on défendait les bouchers de leurs peuples
parmi nous naquirent des islamophobes pire de ceux de la droite européenne
parmi nous émergèrent des énergumènes qui rabaissent tout ce qui vient des leurs..de leur peuple..
et c'est ça qui me tue..
comment peut on prétendre défendre la dignité et applaudir le massacre d'autres individus juste parce qu'ils sont différents de nous..
ça m'a brise
ça m'a fait reculer
ça m'a fait douter
pas de mes rêves
mais de mes compagnons de toujours
ceux que j'ai aime
ceux qui furent une boussole pour moi..
et je me sens  vide
et je me sens hébétée
et j'ai juste honte





dimanche 19 août 2018

et j ai revu ses yeux..

mi aicha décédée ce matin..
c'est la maman de mon ami Tahani Amine...
et j'ai revu ses yeux..
ses yeux aux couleur brun/vert..
et j'ai revu tout un groupe d'ami/es
qui croyaient ferme que le monde peut être beau...
j'ai revu leur courage..
leur abnégation..
leur foi dure comme fer
que notre peuple mérite la dignité..
dans ces moments ou ils faisait peur
et que de bien plus vieux qu'eux n'osaient plus lever pas la voix mais même le regard...
eux levaient le poing..
essayaient avec les moyens du bord et ils étaient  très minimes
de faire bouger les choses..
allant jusqu'à donner les meilleurs années de leur vie
et même leur vie..
je revois tout ça
et je me demande
"واش حنا هما حنا"

jeudi 2 août 2018

entre les cadavres

des listes du" gouvernement" d"ASSAD..tombent
demandant aux familles d'aller vérifier "le decés" de leurs enfants..
emprisonnés depuis 2011 ou 2012..
ils seraient morts de crise cardiaque..
tous..
parait que c'est une maladie contagieuse..
1000 morts rien qu'à daraa..
des bloggeurs..des sportifs..
des jeunes pacifistes
qui sont sortis un beau jour de Mars 2011
chantant..
scandant la liberté..la dignité..l'Egalite
des slogans qui ont enflammé toute la région...
en syrie et ailleurs
les régimes ont choisi de créer ..encourager les épouvantails
qui font peur à nos occidentaux" si  épris" de droits humains
et donc contre tous les tyrans bien sur qui risquent de toucher leurs intérêts..
et la démocratie dans cette partie du monde risque de leur couter cher..
toutes ces matières premières qu'ils exploitent tranquillement..
aidés dans leur besogne par ces marionnettes qui gouvernent
et qui sont prêts à sacrifier leurs peuples pour les miettes que leur laissent leurs seigneurs..
donc vite..
arreter les pacifistes
et faire de sorte que l'enjeu soit entre des regimes "stables" et les islamistes..
assad relâche des chefs religieux..
des directions de Daech par un "hasard" fuient de l'irak..
et la syrie devient le lieu d'un guerre mondiale
ou se jouent les intérêts de tous sauf ceux des syriens..
et
c'est le bain de sang..
la propagande aidant..
le monde oublia ces milliers de sacrifies tués sous la torture..
ce sont juste des chiffres..
et il faut que la stabilité revienne
la reconstruction aussi/au grand bonheur de leurs sociétés..
je voudrais juste dire
je sais que le monde s'en fout
mais je le dirai quand mm
ces morts
sont des hommes et des femmes
comme vous et moi
qui ont juste rêvé d'un peu de dignité
ils ont vécu. .aimé. .pleure. .rêvé..
leurs yeux vous regardent et demandent justice..
occultez les encore
et créez plus d'extrémisme  et de folie dans ce monde déjà fou

mardi 12 juin 2018

vieillir

"mais qu'est ce qu'ils ont tous à me tourner autour??
qui sont -ils?
que veulent-ils?
ces regards apitoyés, c'est pourquoi?"
je l'imagine se parlant à lui même..
essayant de nous sourire..
ne pouvant bouger que si on l' y aide..
je l'imagine se sentant impuissant
de nous crier
"mais foutez moi la paix ,nom de dieu"
et j'ai mal
dur ..dur de tomber malade..
dur dur..cette impuissance
j'ai juste mal

jeudi 15 mars 2018

vrai il est noir le soleil

je ne voulais plus écrire..
je ne voulais plus m'écrire..
déverser cette amertume qui me tenaille..
le non sens..
la survie..
rien ne me plait..
je ne vois aucun sens..
tout empire..
les quelques sourires que j'arrive à voler disparaissent sitôt...
le monde va mal..
mon pays va mal..
je vais mal..
j'essaie portant..
je sors..
je marche..
je ...
je suis lasse



mercredi 21 février 2018

sur la plage..

sur la plage vide..
ou presque..
des rares couples se picotent..
face aux vagues en colère..
ils se tiennent par les mains..
se regardent dans les yeux..
ils sont heureux..
et je suis heureuse pour eux..
j'aimerai bien aller leur dire..
profitez de ces instants..
avant que le cynisme entre dans votre vie..
je marche..
j'erre
n'écoutant que le bruit des vagues..
je veux croire qu'elles ma parlent..
qu'elles me montrent la voie..
les voies que je devrai choisir
pour que je reprenne ma foi en n'importe quoi..
mais ..
mon regard tombe
sur tous ces pas..sur le sable..
certaines légères ayant a peine effleuré le sable
d'autres profondes ..
voulant et croyant laisser une trace de leur passage..
des cœurs dessinés à volonté
des prénoms..
quand une grande vague
effaça tout

dimanche 18 février 2018

on se retrouve seul

à chaque fois que je suis confrontée à la mort..
les vieilles questions ressurgissent..
pourquoi se donne -t-on tant de mal..
puisqu'on finit par tout laisser derrière soi??
amasser de l'argent..
s'offrir des biens..
vouloir la célébrité..
avoir des enfants..
cherche-t-on l'éternité
en voulant absolument laisser sa trace??
a-ton peur
de cette seule vérité absolue..
le fait qu'on soit seulement e passage
sans avoir choisi ni d'être là
ni devoir partir..
je crois que c'est pour ça
qu'on cherche à s'occuper
à ne pas avoir de temps pour réfléchir..
travailler..
regarder la télé
chercher des jeux de société
voyager..
bref faire tout ce qu'on peur
pour ne pas se retrouver seul
et se poser des questions..
pour en fin de compte
partir
et seul