dimanche 15 mars 2020

CORONA dénude l'ultralibéralisme

un virus...
naturel.. mutant... issu d un laboratoire..
quelque soit ce qu'on en pense..
a dénudé le visage horrible de l’ultralibéralisme..
des milliers de morts en un temps record
/ bien sur pas autant que les victimes des guerres/
isole de grands pays confrontes à leurs politiques détruisant tout ce qui est social;;
s'acharnant sur tout ce qui est public .. santé.. éducation..
favorisant le culte de l'AVOIR
le culte du PARAITRE
CORONA  a lui seul pu arrêter les vols.
. confiner les gens dans leur maisons..
CORONA  nous a prouve a quel point l'individualisme si prôné par les médias nous rend faibles
CORONA  a prouve que l’égoïsme ..l’Avidité de ceux qui dirigent le monde ne conduit qu'a la catastrophe..
y a t il des sages dans ce monde pour dire basta
les humains doivent vivre en osmose
s'entraider
être solidaires
ou c'est la fin pour ce monde
la folie de l'AVOIR toujours plus
a détruit les ressources naturelles
pollue la terre
déchaîné les guerres
créé un climat de racisme
facilite la montée du fascisme..
est il encore temps


vendredi 6 mars 2020

le fachisme est là



regardez les...
ils sont en Europe...
ils fuient la guerre...
ils fuient les bombardements...
ils fuient la misère...
La police grecque non satisfaite de les refouler...
les dénudent..
les frappent...
leur vole tout...
des extrémistes mettent la main a la pâte..
ach ngoul...
ce peuple syrien
tous s y mettent pour le dégoûter de la vie...
ET tout le monde regarde
et tout le monde s en fout...
normal
le fachisme revient et avec force
et le malheur est que au moins dans les années 40
il était dénoncé...
daba..
niet
on applaudit
même a gauche hhh..
ce ne sont que des terroristes
c'est un peuple terroristehhhh...
et tout le monde combat le terrorisme
je suis abattue..
mon impuissance ne fait qu attiser ma rage
et je ne peux que dire à ceux qui ont justifie toute cette horreur
TFFFOU



dimanche 26 janvier 2020

un enfant

comment peut on voir un enfant souffrir..
malade..
et pourtant..
des que la température baisse un peu
ça joue
ça sourit
quoi de plus innocent
quoi de plus beau
mais cette impuissance..
mon dieu
que c est dur


jeudi 16 janvier 2020

ces mères courage

au réveil....
ce matin...
la nouvelle du décès de la mère de said tbel me frappa de plein fouet...
said tbel un ancien détenu politique...
sa mère: une maman ordinaire de ce bon peuple marocain...
et pourtant...
elle a défié la peur...
elle a défié la société...
elle a défié les traditions...
comme toute une génération de mères...
analphabètes pour la plupart...
soumises ..
occupées  juste  de leur intérieur..
pourtant..
l'arrestation de leurs enfants les mis à l'avant garde d'une lutte dure et inédite au Maroc...
dans ce maroc des années 70/MI 80....
ou rares étaient ceux qui osaient lever la voix...
elles occupèrent les places...
multiplièrent les sit in...
et levèrent le voile sur le sort de leurs enfants que beaucoup omettaient de voir...
sans bagage idéologique...
l'amour fut leur force motrice..
certaines d'entre elles...
qui jamais ne s étaient  hasarde à sortir de chez elles...
devinrent oratrices...
et nous les regardions avec admiration...
pourtant...
elles partent une à une..
et une grande part de la mémoire de cette époque part avec elles...
car Pitot leurs enfants libérés
on les oublie
on oublie toute la force qu'elles nous ont transmis 
on oublie le rôle essentiel qu'elles ont joue
on oublie leur douleur
on oublie leur désarroi
on oublie de répondre aux questionnements qu'elles se sont peut Etre poses
on les oublie tout court
et avec abnégation elles reprennent leur ancienne vie..
elles n'attendent ni honneur ..ni gratitude..
elles considèrent que c’était leur devoir..
mais notre devoir à nous
il est ou?
les arrestations reprennent de plus belle
d'autres familles prennent le relais..
commençant à zéro
comme s'il n ya pas eu une superbe expérience des familles des détenus..
on n'accumule pas..
et  donc avancer est plus difficile..
n'est il pas temps de faire témoigner
celles qui restent avant que ce ne soit trop tard

mardi 14 janvier 2020

dimanche 5 janvier 2020

et si je pouvais

et si je pouvais arrêter le temps...
remettre le compteur a zéro..
et revivre avec toi...
tous ces moments qui font cette grande tendresse que je sens des que tu souris..
youssoufia...
 moi dans tes bras..
des que tu rentres du travail..
écoutant la radio...
toi commentant les nouvelles..
et moi buvant tes paroles...
et si je pouvais arrêter le temps...
et reprendre la ou on s'est arrêté..
flânant dans les rues de notre casa à nous...
parlant à bâtons rompus de ton enfance...
celle de notre pays...
De tes rêves...
celles de toute une génération ..
qui a cru dur comme fer..
que les choses changeraient pour le mieux...
et si je pouvais arrêter le temps...
juste pour qu'on chante ensemble...
tous ces classiques que je connais par cœur..
presque malgré moi..
tes keltoum... abdelwahab...
ta "inaha moulhimati fi, kouli..."
et si je pouvais arrêter le temps..
JUSTE pour te dire...
TOUT l 'amour que j 'ai pour toi
toute la reconnaissance...
toute ....
et si je pouvais arrêter le temps...
pour que tu puisses engueuler un instant..
et me dire que je fais n'importe quoi...
ETsi je pouvais arrêter le temps...
pour te dire à quel point ton sourire illuminait ma vie...
et me faisait sentir à quel point ton amour comptait pour moi...
et que mes sautes d'humeur n’était qu'une façon
de le quémander..
CET AMOUR....

vendredi 20 décembre 2019

il pleut...
il fait froid...
froid a glacer le cœur...
et je pleure..
comme un bébé...
UN BLUES INCROYABLE...
un sentiment de vide...
juste envie de dire..
j ai mal
juste envie de dire...
que rien ne vaut la peine